Canaliser, fédérer, capitaliser et promouvoir (valoriser) les compétences et l’expertise des chercheurs et praticiens travaillant sur des problématiques africaines afin de les mettre au service du développement du continent:

Il s’agit de trouver un cadre (espace virtuel) qui permet la production, la fédération, la centralisation, la valorisation, le renouvellement des compétences et l’expertise dissimilées à travers le monde (en Afrique et ailleurs, en particulier les compétences et l’expertise de la diaspora africaine) sur des problématiques majeures du continent.